Le collectif Ground Control reprend place à Paris

Publié le 15 juin 2015 à 18:31
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Créé en 2014, le bar éphémère Ground Control reprend du service en s’installant cette fois-ci dans une friche de la SNCF, rue Ordener, tout près de la Gare du Nord.

Il est 17 heures, le soleil est radieux et quelques nuages agrémentent ce magnifique ciel bleu. C’est l’ouverture, une queue est déjà formée au 26 ter rue Ordener dans le 18ème arrondissement pour rentrer dans un lieu qui fera probablement parler de lui tout l’été.

Avec au programme des expositions, vernissages, pistes de danse et activités en plein air, l’association avait séduit plus d’un parisien en s’installant l’année dernière sous la Cité de la Mode et du Design.

C’est dans le cadre du projet de la SNCF de laisser pendant un temps ses friches à des manifestations culturelles, que « Ground Control » a décidé de s’installer dans l’ancien dépôt de trains du quartier de La Chapelle.

Un lieu au pluriel

Avec une superficie de cinq hectares, principalement en extérieur pour le moment, il y a de quoi faire. Quatre bars et deux restaurants y sont installés. Au menu : pizzas, pâtes, bières et bouteilles de vin. Pour ce qui est de la musique, un DJ s’occupe de remixer les vieux tubes rock à la sauce électro, des Stones aux Doors en passant par les Clashs et les Sex Pistols.

Ouvert du jeudi au dimanche jusqu’à la mi-octobre, le lieu sera également consacré à des expositions et vernissages d’artistes en tous genres : le lieu se veut mixte, libre et ouvert.

Le grand hangar qui servait aux réparations des wagons n’est pas encore exploité : « Ce serait super ! », annonce Noémie, chargée de la communication du collectif. En effet, pour le moment elle précise qu’il y a des contraintes sonores : « Le voisinage n’apprécierait pas que l’on ferme nos portes à 7 heures du matin. Mais si on peut commencer à exploiter ce hangar, là, effectivement on pourrait fermer plus tard » continue-t-elle.

Une brocante et même une piscine ?

« Beaucoup de gens nous posent cette question ! », s’exclame Noémie. « La piscine, nous y avons pensé mais ça n’est pas encore à l’ordre du jour ». Pour ce qui est de la brocante c’est confirmé : « les gens pourront venir chiner et même récupérer du vieux mobilier et des machines utilisées auparavant sur le site. »

Côté loisirs, un terrain de pétanque et de mölkky sont installés ainsi qu’une salle de baby foot . « On pense aussi faire pas mal d’endroits pour les enfants », continue Noémie, « c’est quelque chose qui nous tient à cœur car on est ouvert dès l’après-midi et même plus tôt le week-end. »

Et l’entrée est gratuite ! 

Propos recueillis par Tibère Debouté