Le chanteur de Sex Pistols parle de la Reine

Publié le 23 mars 2017 à 12:17
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

Voici ce qu’a à dire celui qui a chanté l’hymne punk God Save The Queen.

Le 27 mai 1977 sortait l’hymne punk God Save The Queen de Sex Pistols, qui serait inclus plus tard sur leur album studio Nevermind The Bollocks. Cette chanson, dont le titre est le même que l’hymne national britannique, contient dans ses paroles une critique virulente de la monarchie de Grande-Bretagne, l’assimilant en parlant de « régime fasciste » et du fait qu’il n’y ait « pas de futur pour le rêve anglais ».

Interviewé par le média britannique The Quietus, le chanteur John Lydon (qui se faisait appeler Johnny Rotten dans les Sex Pistols) a exprimé son opinion à propos d’un éventuel décès de la Reine Elizabeth II, espérant que le morceau controversé ne sera pas utilisé à cette occasion : « [Ce morceau] parle d’une situation politique et du fait qu’on doive prêter allégeance à une monarche, ce en quoi je ne crois pas. Mais c’est un être humain et elle me manquera en tant que tel. […] Ce n’est pas de sa faute si elle est née à une période donnée. Longue vie à elle. »

L’un des aspects controversés de ce morceau était également sa date de sortie, dont l’année coïncidait avec le Jubilé d’Argent, qui fêtait les 25 ans de règne d’Elizabeth II. Cependant, le groupe avait assuré que ce n’était pas pour cela qu’ils l’avaient sorti : « Cela n’a pas été écrit spécifiquement pour le Jubilé de la Reine. Nous ne le savions pas à l’époque. Ce n’était pas une manière artificielle de choquer tout le monde » avait déclaré Paul Cook (batteur) dans le livre Rotten: No Irish, No Blacks, No Dogs.

God Save the Queen