Le 27 février dans OÜI Love Dimanche

Publié le 23 février 2011 à 17:05

Ariel WizmanDans OUI Love Dimanche, Alexis Trégarot reçoit Ariel Wizman, Lionel Abelanski, Arnaud Aymard, et l’auteur William Réjault.

Réécoutez l’émission :

OÜI Love Dimanche – dimanche 27 février 2011

Ariel Wizman est à l’affiche de Parce que je la vole bien, une pièce de Laurent Ruquier dans laquelle «  Une dame milliardaire est très généreuse avec un dandy mondain qui l’amuse follement. La fille et le gendre de la vieille dame n’apprécient pas de voir leur héritage ainsi dilapidé. Toute ressemblance ou similitude avec des personnages existant ou ayant existé n’aurait qu’un seul but : vous faire rire  »

Ariel Wizman, qu’on retrouve notamment chaque jour dans l’Edition Spéciale sur Canal +, y incarne le photographe François-Marie Bannier.

Lionel AbelanskiQuatre candidats à un poste de directeur commercial subissent une série d’épreuves ineptes et sadiques. Lionel Abelanski est l’un d’entre eux, dans la pièce La méthode Grönholm, au Théâtre Tristan Bernard.

Arnaud Aymard - L'Oiseau BleuArnaud Aymard dans le civil, L’Oiseau Bleu à la scène, présente son spectacle du même nom, actuellement au Théâtre de l’Européen. Découvrez sans tarder son univers loufoque et décalé !
OÜI FM vous fait d’ailleurs gagner des places pour son spectacle ici…

William Réjault - Maman, est-ce que ta chambre te plaît ? » Je m’appelle William, j’ai trente-trois ans et je suis infirmier dans une belle maison de retraite, renommée, au coeur de Paris.
Un matin, cet hiver, en plein travail, j’ai été victime d’une intoxication au monoxyde de carbone. On ne peut pas parler d’accident. J’ai simplement failli mourir parce que le groupe qui m’emploie est prêt à tout pour faire des économies. Même à risquer la vie de son personnel. Même à sacrifier les personnes âgées qui le font vivre. Même à laisser une place à la maltraitance pour gagner 10 euros. Je travaille pourtant dans une des maisons de retraite les plus chères de Paris, parmi les premières dans les classements.  »
Sans détours, William Réjault évoque son expérience d’infirmier en maisons de retraite, et la négligence, voire la maltraitance dont sont victimes les personnes âgées. Manque de moyens, manque de personnel, le livre de William Réjault « Maman, est-ce que ta chambre te plaît ? » pose la question du grand vieillissement dans notre société et dans nos vies.