La Grèce, c’est aussi de super groupes de rock

Publié le 9 juillet 2015 à 14:15
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

La Grèce a son rock aussi !Le rock peut-il connaître la crise ? Malgré son actualité économique et politique riche, la Grèce regorge de groupes de rock géniaux. Pays en constante mutation musicale depuis de nombreuses années, son histoire et ses influences diffèrent selon les régions et les genres musicaux, ce qui donne à ce pays une saveur délicieuse. Quelques groupes d’anthologies, juste pour le plaisir.

Alors encore sous dictature militaire, la Grèce voit apparaître le rock au milieu des années 60 avec des groupes comme Socrates Drank The Conium ou Peloma Bankiou. Politiquement mal vu, il deviendra véritablement dynamique à la fin des années 70 notamment grâce à l’arrivée des mouvements punk et new wave, à travers des groupes comme Exadaktylos ou Mpourmpoulia. OÜI FM s’est penché sur quelques uns de ces groupes de rock grecs qui ne connaîtront jamais la crise.

Trypes, probablement le meilleur groupe de rock grec de tous les temps 

20 ans. Pendant 20 ans, les Trypes ont sévit en Grèce en apportant leur rock puissant et sauvage. C’est en 1999 que le groupe se sépara, laissant en héritage 7 albums sublimes.

Socrates Drank The Conium, précurseur du mouvement rock’n’roll en Grèce 

C’est de 1969 à 2010 que le groupe Socrates Drank The Conium a envoyé des riffs de guitare détonants et des mélodies contestataires dans nos oreilles. Un véritable régal, même 40 ans après leurs débuts.

Blé, ou Μπλέ, la voix enchanteresse

Le rock, c’est aussi la fougue et la diversité. Le groupe Blé puise dans les influences du funk et des années 80 pour nous offrir des titres novateurs depuis 1996.

Acid Baby Jesus, le rock-indé au service de l’exaltation 

Bouffée du glam rock, de garage de punk. C’est comme cela que le site The Drone avait défini Acid Baby Jesus. Et il ne s’y sont pas trompés. Ce rock regorge d’influences, de jeunesse, de fougue et de passion, avec toute la douceur d’Athènes, leur ville natale.

Souvenez-vous il y a quelques années, OÜI FM vous parlait de la chanteuse grecque Eleni Vitali, aussi connue pour avoir été plagiée par Lana Del Rey et son tube Video Games. L’occasion de s’y replonger, et de ne pas oublier…

Si la Grèce connaît actuellement une crise politique et économique sans précédent, elle n’en reste pas moins un vivier du rock’n’roll. Merci à elle.

Angèle Chatelier