Indochine : clip violent et dénonciateur pour College Boy

Publié le 2 mai 2013 à 11:42
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Indochine a dévoilé aujourd’hui le clip de College Boy, nouveau single de leur dernier album Black City Parade. Réalisée par le cinéaste Xavier Dolan, la vidéo ultra-violente montre un ado victime de ses camarades, humilié, tabassé, se veut dénonciatrice de la violence et du harcèlement qui peuvent exister en milieu scolaire.

Dès ce matin, Nicola Sirkis, le chanteur d’Indochine, prévenait sur la page Facebook du groupe : « Bonjour à tous. Le clip de College Boy est maintenant diffusé. Je voudrais juste m’adresser aux parents fans qui ont des enfants de moins de 14 ans, et j’en vois beaucoup lors de nos concerts. Ce clip est fort mais violent et en tant que parent moi-même je ne pourrais le faire visionner à des enfants jeunes et sensibles. « 

La précaution ne semble pas inutile compte tenu de l’âge des plus jeunes fans d’Indochine et de la violence des images qui accompagnent College Boy. Dans le clip, un adolescent se fait d’abord lancer des boulettes de papier en classe, saccager son casier, avant une escalade de violence qui mène à un passage à tabac qui dégénère totalement, parmi les autres élèves qui filment la scène avec leurs téléphones portables, et les adultes, bandeau sur les yeux.

On peut difficilement taxer le groupe d’avoir souhaité jouer la provoc’ ou le coup marketing. La carrière d’Indochine est à son apogée, les albums et les places de concert n’ont pas besoin d’un buzz pour se vendre, et ce depuis plus de trente ans !

Xavier Dolan, le réalisateur, défend sa vidéo : « Je voulais aller jusqu’au bout non pas pour choquer, mais pour montrer que cette situation est possible parce rien ne l’empêche. La question n’est pas de se demander pourquoi suis-je allé aussi loin mais qu’est-ce qui empêcherait un groupe d’adolescents d’aller aussi loin alors que le lobbying des armes aux Etats-Unis est très puissant. C’est ma vision nord-américaine, mais des gens se font lapider partout.[…] Dire que ça encourage la violence, c’est complètement stupide, continue-t-il. Est-ce vraiment plus violent que tous les films qui arrivent sur nos écrans tous les jours? Il n’y a pas d’ambiguïté dans le message de non-violence du clip. On est immédiatement dans l’empathie avec le personnage. »

Le CSA pourrait ne pas être de cet avis et décider de censurer le clip de College Boy, au moins aux grandes heures d’écoute sur les chaînes musicales. À ce sujet, Xavier Dolan proteste : « Ça m’embête. Sur ce genre de chaînes, on voit tellement de scénarios racistes, violents, dégradants notamment pour les femmes. Cela me paraît absurde que ce clip soit censuré.«