Hommage à Lou Reed

Publié le 28 octobre 2013 à 12:06
Matthias Haghcheno Par Matthias Haghcheno
Rédacteur

Hommage à Lou ReedDimanche 27 octobre, un des artistes les plus influents de la scène new yorkaise nous a quittés. OÜI FM lui rend hommage.

Lou Reed (de son vrai nom Lewis Alan Reed), c’est avant tout une voix. Pas de celles qui transpercent par leur puissance ou leur justesse, mais un phrasé atypique, chantre du « parlé-chanté » qui deviendra plus tard sa marque de fabrique. Avant d’entrer dans le panthéon du rock, il fut un des prédicateurs du pop-art avec son groupe le Velvet Underground, dans le sillon artistique et idéologique de son grand ami Andy Warhol. Leur premier album, enregistré avec la chanteuse Nico, deviendra une œuvre majeure du rock, porté par une pochette au moins aussi célèbre (et provoc’) que le reste.

The Velvet Underground & Nico

Par la suite, Lou Reed délaissera peu à peu son projet initial pour se concentrer sur sa carrière solo. Même si leur dernier album studio date de 1973, il sort un an plus tôt deux albums, dont le fameux Transformer qui contiendra son morceau le plus célèbre : Walk on the Wild Side.

S’en suit une carrière toute tracée, dans la lignée de son rock précurseur du mouvement punk, née dans la terreau de la désinvolture de sa voix, mais aussi de son son en général – déjà à l’époque de Velvet Underground & Nico, en 1967, avec I’m Waiting For The Man, toute en nonchalance et en guitares noisy.

 

Depuis, il perpétue une certaine idée d’un rock désabusé, traînant la patte pour mieux soutenir un propos poétique et nihiliste. 21 albums écrits entre New York et Berlin en passant par Rock and Roll Heart et Mistrial jusqu’à Hudson River Wind Meditations en 2007. Une fin de parcours surprenante puisqu’une des forces les plus tranquilles du rock moderne choisira d’enregistrer un album, en 2011, un album avec Metallica. Un projet intitulé Lulu :

En mai 2013, Lou Reed subit une transplatation du foie, qui n’eut pas les résultats escomptés. Le 27 octobre 2013, il décède des suites de sa maladie chez lui, à Southampton à New York. Rapidement, l’ensemble du milieu de la musique lui rend hommage, à commencer par John Cale, confrère du Velvet, qui en dira : « Le monde a perdu un grand poète et un grand auteur… Moi j’ai perdu mon ami d’enfance. » Les hommages continuent de se multiplier notamment via les réseaux sociaux. « C’était un maître » a déclaré David Bowie sur Facebook ; « Walk on the peaceful side » ont tweeté The Who. Lou Reed avait 71 ans.