Entre toutes les activités, c’est la musique que vous préfèrez

Publié le 14 février 2017 à 16:23
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

L’association Tous pour la musique part d’un constat clair, chiffres à l’appui : la musique est l’activité culturelle préférée des Français.

En même temps, ça n’est pas étonnant. L’association Tous pour la musique – qui cherche à insuffler un intérêt pour le domaine dans l’élection présidentielle – a commandé un sondage Ipsos pour La Croix et le constat est clair : l’activité culturelle préférée des Français est la musique. Si 61% des sondés déclarent en écouter tous les jours, 34% ne peuvent s’en passer – contre 18% pour le cinéma. Mieux : pour 90% des Français, elle est un « vecteur de lien social qui favorise le vivre-ensemble, le partage, les échanges et les rencontres, dans notre société ».

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, la culture représente toujours 1,1% du budget de l’État. Pour Bruno Lion, président de l’association Tous pour la musique, ce domaine est complètement délaissée dans ce budget. « Les politiques connaissent le monde du cinéma car un Centre national du cinéma existe depuis 70 ans. De même, ils estiment les enjeux littéraires, ne serait-ce que parce qu’ils ont tous pondu un bouquin un jour. » avait-il souligné au micro de OÜI FM. Les priorités pour une meilleure représentation ? L’éducation et l’économie. Qu’une formation orchestrale ou une chorale soit présente dans chaque établissement, par exemple. Et La Croix le rappelle : 75% des Français soutiennent cette proposition. Sur le site de l’association Tous pour la musique – où chacun peut faire part de ses propositions – les idées fusent : « Les classes vont souvent au théâtre mais je n’ai pas l’impression qu’elles aillent souvent à des concerts. Ne devrait-on pas permettre une fois par an à chaque classe de collège d’assister à un spectacle de musique ? » propose Anne, par exemple.

De manière plus concrète, l’association souhaiterait aussi un taux de TVA réduit sur la musique en ligne, le tout pour arriver au budget de 5 millions d’euros que réclame le domaine pour « décupler la force de frappe de la culture française à l’international. » 

Pour l’heure, Benoit Hamon est le seul candidat à la présidentielle a avoir fait part de ses propositions pour le domaine musical.