Des scientifiques suédois fans de Dylan

Publié le 30 septembre 2014 à 16:41
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Bob DylanCinq chercheurs scandinaves se lancent un défi : placer un maximum de citations de Bob Dylan dans leurs publications !

C’est le journal suédois The Local qui nous raconte… Tout a commencé il y a 17 ans lorsque deux professeurs du Karolinska Institute de Stockholm, John Jundberg et Eddie Weitzberg écrivent un article au sujet du gaz qui traverse les intestins, sous le titre Nitric Oxide and inflammation: The answer is blowing in the wind.

« On aimait tous les deux beaucoup Bob Dylan, et on trouvait que la citation collait bien avec ce qu’on voulait dire dans le titre« , se souvient le professeur Weitzberg.

Tous deux décident alors de poursuivre sur cette voie et se sont amusés à glisser d’autres paroles dans leurs travaux, notamment en intitulant l’un d’entre eux The times they are a-changing, comme la chanson du songwriter.

« On ne parle pas d’articles scientifiques, on pourrait avoir des ennuis pour ça, mais plutôt d’articles qu’on écrit sur les recherches des autres, introductions de livres, éditos, et autres« , précise tout de même Weitzberg.

Il y a quelques années, un libraire avait, de son côté, remarqué un article écrit par deux autres médecins, travaillant dans la même université. Son titre ? Blood on the tracks: a simple twist of fate« , réunissant à la fois un album et une chanson de Dylan ! Il met alors les quatre chercheurs en relation.

C’est alors le début d’un sympathique concours entre ces deux collègues et Junberg et Weitzberg : qui saurait placer le plus de citations de Bob Dylan dans ses articles avant son départ en retraite ? À gagner : un repas dans un restaurant de Solna, au nord de Stockholm, où se situe leur université !

Un autre professeur est repéré : de son côté, cite régulièrement Bob Dylan. Quand ses confrères en ont eu vent, il est, lui aussi, intégré dans le défi.

Weitzberg tient tout de même à préciser : « Nous ne sommes vraiment pas les seuls à essayer d’être malins et accrocheurs dans nos titres. Si vous lisez d’autres articles scientifiques, vous trouverez des gens qui essayent d’être spirituels d’autres façons« . N’empêche que l’histoire commence à faire le tour du Web ! À la question « How does it feel ?« , le chercheur s’en amuse : « Je préférerais être connu pour mon travail scientifique que pour mes citations de Bob Dylan« ,