Damon Albarn : solo or not solo ?

Publié le 25 février 2014 à 12:58
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Damon AlbarnDans une interview pour le magazine Rolling Stone, Damon Albarn évoque son projet solo, mais fait aussi le point sur ses autres projets, Blur et Gorillaz.

Pour accompagner la sortie de son premier album solo, Everyday Robots (le 28 avril) Damon Albarn prend la route d’une tournée internationale au printemps. Il passera d’ailleurs par Paris, pour une date unique à l’Alhambra.

Bosser en solo n’était pas une évidence pour le leader de Blur, Gorillaz, et The Good, The Bad & The Queen. « Ce n’est pas quelque chose que j’ai pu penser faire. Qui n’aime pas jouer dans un groupe ? C’est génial, ce qu’il y a de meilleur. » C’était sans compter sur l’impulsion de Richard Russell, le producteur qui pousse Albarn à tenter une aventure en son nom propre.

Surprise, il est aujourd’hui très fier d’Everyday Robots, son album le plus personnel en 25 ans de carrière. C’est pourtant le plus « collaboratif« , paradoxalement, raconte-t-il.

Une parenthèse dans sa carrière ou un nouveau projet à développer en parallèle de ses groupes ? Difficile à dire, Albarn lui-même ne semble pas avoir de plan…

Depuis sa reformation en 2008, Blur tourne mais n’a pas sorti d’album studio. Le dernier en date est donc Think Tank, sorti en 2003. Au sujet du groupe, son leader confie : « C’est une grande partie de ma vie. Je n’en abandonnerai jamais l’esprit, je le porte en moi » Alors, on peut espérer une nouvelle sortie ? Possible, mais pas tout de suite : « Il y a la matière, mais je ne pense pas qu’on pourra terminer quoique ce soit dans un futur proche. On est tous occupés sur d’autres projets »

Le futur n’est pas plus clair pour Gorillaz : « C’est compliqué, étant donné que Gorillaz, c’est moi. À part le fait que j’étais un personnage animé, il n’y a pas vraiment de différence… C’est un peu gênant pour moi de dire oui ou non.« 

Heureusement, on sait déjà qu’il jouera, en live, quelques titres de Blur et de Gorillaz !