Cette semaine, dans Au Secours, C’est Du Live ! #58

Publié le 17 février 2012 à 0:01
Cécile Descamps Par Cécile Descamps
Rédactrice

Programme chargé, cette semaine, dans Au Secours, C’est Du Live ! (19h-21h) ! Dom Kiris et Sacha reçoivent, en interview et en session live acoustique : The Stranglers, The Inspector Cluzo, Skip The Use, Bukowski et The Ting Tings !

The StranglersLundi 20 février : The Stranglers

Provocateur, controversé, The Stranglers est sans aucun doute l’un des groupes les plus influents de la scène punk-rock britannique de ces 30 dernières années. Vous connaissez forcément Peaches, Golden Brown, No more Heroes, Always the Sun… En 2012, les Stranglers reviennent avec Giants, leur nouvel album prévu pour le printemps… et une tournée en France !

The Inspector CluzoMardi 21 février : The Inspector Cluzo

Les fiers gascons, adeptes du DIY (do it yourself) sont de retour après plus 500 dates dans 30 pays et 50000 albums vendus en 4 ans. The Inspector Cluzo sort le 20 février 2012 son troisième album, The Two Mousquetaires, une bande dessinée/ album sur son propre label Fuck The Bass Player Records.

Skip The UseMercredi 22 février : Skip The Use

Matt Bastard et sa bande reviennent dans Au Secours, C’est Du Live ! (19h-21h) avec sous le bras un album qui déboîte : Can Be Late. Les lillois qui montent, qui montent, c’est immanquable en session live acoustique !

 

BukowskiJeudi 23 février : Bukowski

Si vous ne connaissez pas encore Bukowski, c’est du Power Rock pétri d’influences, une énergie à bout de nerfs, l’union plus que parfaite de trois personnalités qui luttent et envoient
valser leurs démons communs dans les cordes. Et ce, sans se couper d’une dimension
mélodique et introspective forte qui frôle la mélancolie. Après Amazing Grace et sa tournée internationale en 2009, les douze coups de The Midnight Sons ont sonné… avant une tournée qui passera par le Sonisphere et le Hellfest !

Vendredi 24 février : The Ting Tings

The Ting TingsThe Ting Tings revient avec un deuxième album Sounds From Nowheresville. Leur premier single, Hang it up, actuellement en ligne, a des airs hip hop et sonne très années 80, à la manière des Beastie Boys. Tous les titres de ce second opus semblent s’inscrire dans une lignée, composés à la façon de Talking Heads, des Pet Shop Boys, de Fleetwood Mac ou encore des Beastie Boys.