Attention à ce que vous écoutez sur Spotify, on pourrait vous prendre pour un psychopathe

Publié le 27 septembre 2017 à 12:50
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Des chercheurs commencent à s’intéresser à ce que l’on écoute sur les plateformes de streaming. Selon eux, ils pourraient savoir si nous sommes des psychopathes juste avec ce que nous écoutons. 

Dis-moi ce que tu écoutes… je te dirais si tu es un psychopathe. Des chercheurs de l’université de New-York se sont intéressés à nos playlists musicales et ont remarqué une chose : les psychopathes écoutent à peu près les mêmes titres.

Mais attention, cette étude est préliminaire et encore non-publiée, rappelle le Guardian. De plus, elle a été testée sur seulement 200 personnes après une batterie de tests psychologiques. Pas de quoi en faire un fromage mais tout de même : Lose Yourself d’Eminem ou bien No Diggity de Blackstreet sont « remarquablement populaires » sur ceux qui ont des problèmes psychiatriques – reste encore à savoir quels sont-ils. Car les psychopathes ne sont pas forcément ceux que l’on croit. « Les médias représentent les psychopathes comme des tueurs à la hache et des serial killers, mais la réalité n’est pas aussi évidente ; ils ne sont pas tous comme le Joker dans ‘Batman’. Ils peuvent travailler juste à côté de vous, ils se fondent dans la masse. Ils sont comme de la matière noire psychologique », a souligné l’un des chercheurs au Guardian. Même si cette définition fait peur, une décision fait frémir d’autant plus : à la vue de ces résultats, les chercheurs souhaiteraient pouvoir espionner les playlists des utilisateurs – sans leur consentement – pour déceler d’éventuels problèmes.

Attention cependant : les psychopathes ne préfèrent PAS le rap à la musique classique comme le titre le magazine polémique Valeurs Actuelles à propos de cette étude qui doit être prise avec beaucoup de précaution. Mais quand vous écoutez Eminem la prochaine fois, dites-vous que le doute peut planer : qu’est ce qui nous dit que vous ne passez pas vos week-ends à trucider des joggeurs qui auraient eu la malchance de se trouver sur votre passage…