The Strypes

The Strypes

Compilation OÜI FM Rock Awards 2016À retrouver dans la compilation officielle des OÜI FM Rock Awards 2016, disponible en CD et en digital.

The Strypes est un groupe de rock irlandais originaire de Cavan et formé en 2011 par Ross Farrelly (chant, harmonica), Josh McClorey (lead guitare, chant), Peter O’Hanlon (basse, harmonica) et Evan Walsh (batterie). Leur moyenne d’âge atteint alors tout juste les 18 ans !

Les gamins ont commencé à jouer sur la scène locale, inspirés par le blues des années 60 et certains groupes des années 70 comme The Rolling Stones, Dr Feelgood, Eddie and the Hot Rods, The Yardbirds, Lew Lewis ou Rockpile, mais aussi des standards de l’origine du blues et du rock’n’roll avec Chuck Berry, Bo Diddley, Howlin’ Wolf et Little Walter, entre autres. Ils s’abreuvent aussi des contemporains Jack White, The Black Keys, Arctic Monkeys, Jake Bugg, Miles Kane, et bien d’autres…

Peu à peu, le groupe commence à faire ses armes en live dans des clubs et des pubs à travers l’Irlande. Leur puissance scénique rugissante se développe, et leurs sets mélangent alors leurs propres créations avec des reprises de standards rhythm’n’blues, pendant deux ou trois heures d’affilée. « La philosophie des groupes de pub irlandais, c’est de jouer pendant très longtemps, ou alors ça veut dire que tu n’es pas bon« , explique le guitariste Josh. « Parfois, il n’y avait que cinq spectateurs, et tout ce qu’ils voulaient, c’était entendre Whiskey In The Jar (ndt : air traditionnel), continue le batteur Evan. « Alors on a mis au point une stratégie pour qu’ils nous remarquent : on jour super FORT ! »

Leur réputation grandissante leur amène à sortir, en avril 2012, un premier EP auto-produit. Intitulé Young, Gifted & Blue, il comprend une version du titre de Bo Diddley You Can’t Judge A book by the cover. Encore lycéens, les membres du groupe ont fait eux-mêmes la promo… et ça marche ! Le disque a atteint la première place dans le iTunes Blues Chart le lendemain de sa sortie, pour y rester 6 semaines en tête ! Grosse surprise, d’autant que leur reprise devient un tube à la radio irlandaise !

Les majors londoniennes se penchent alors sur leur cas, tandis que The Strypes commencent à jouer à travers le Royaume-Uni. Le groupe signe finalement en 2012 avec Mercury. Parmi leurs fans, le groupe compte Elton John, Jeff Beck, Paul Weller, Noel Gallagher, Dave Grohl, Roger Daltrey, ou encore Miles Kane… excusez du peu !

Blue Collar Jane, leur premier single original, sort le 28 mars 2013, suivi de près par Hometown Girls puis What A Shame. C’est parti pour une tournée en première partie des grands frères d’Arctic Monkeys au Royaume-Uni, en Belgique, en France, en Allemagne et en Italie…

Le premier album des Strypes, produit par Chris Thomas, l’ancien producteur des Beatles, de Pink Floyd, des Sex Pistols ou encore d’Elton John, est intitulé Snapshot et sort le 9 septembre 2013.

On y retrouve des chansons très rythmées et accrocheuses comme Blues collar Jane, She’s so fine ou What a shame. L’harmonica et le tambourin, souvent laissés au vestiaire, sont ici au cœur de nombreuses compositions. Snapshot est un bel hommage à l’époque et aux styles qui l’ont influencé, à la fois puissant et grave, avec des teintes de blues et de garage rock.

Sur scène, le quatuor incarnent et perpétuent l’impertinence du style rock. Ross Farely, chanteur crooner en sosie presque parfait de Liam Gallagher, exalte les foules. À la guitare, McClorey prend les devants de la scène et électrise son public.

Avec toujours plus de mordant, The Strypes en remet une couche à l’été 2015 avec la sortie d’un second album. Little Victories, dans la même veine que le précédent, démarre en trombe avec le morceau Get Into It en nous délivrant ses riffs musclés. Les quatres minots des Midlands ne semblent pas près d’en découdre à en juger par certains titres comme Now You’re Gone, I Need To Be Your Only ou encore Best Man qui caressent les frontières du punk et du hard rock. Les jeunes ambassadeurs de la britpop gagnent en maturité et en technique sur ce second opus. The Strypes sait aussi se la jouer romantique comme le montre le titre (I Wanna Be Your) Everyday, jolie ballade rock avec un beau solo de guitare pour le final en prime !

Un deuxième album en poche, les quatre jeunes irlandais embarquent pour une tournée internationale avec un arrêt à Paris le 22 octobre 2015 au Bataclan.

Discographie

Actualités

The Strypes sur Twitter

Vidéos