The Jackson 5

The Jackson 5

Virtuoses du rythm’n’blues, de la soul, de la funk et du rock’n’roll, la fratrie Jackson acquiert une popularité incontestable dès le début des années 70 avec leur titre I Want You Back, I’ll Be Back ou encore ABC. En 20 ans de carrière, plus d’une vingtaine d’album seront publiés par le clan Jackson. À la discipline de fer imposée par leur père, Joe Jackson, les frères Jackson préféreront miser sur la poursuite de carrières solo dès la dissolution du groupe en 1984.

Ancien ouvrier dans l’acier à East Chicago (Indiana), Joe Jackson capitalise au milieu des années 60 sur le talent de ses fils qu’il entend ériger en enfants stars. Leader controversé d’une tribu de neuf enfants, six garçons et trois filles élevé par sa femme Katy dans la ville de Gary, le patriarche manager réunit ses fils Jackie, Tito, Jermanie, Marlon et Michael au sein des « Jackson Five » en 1965. À l’origine surnommé « The Jackson Brothers », le groupe se composait de ses trois fils aînés, Sigmund Escod surnommé Jackie (né le 4 mai 1951), Toriano Adaryll surnommé Tito (né le 15 octobre 1953), le leader Jermaine (11 décembre 1954) ainsi que deux musiciens : Johnny Jackson (aucun lien de parenté) et Ronnie Rancifer. En 1965, s’ajoutent les cadets Marion (né le 12 mars 1957) et le jeune prodige Michael Jackson (né le 29 août 1965). Face aux ambitions magnanimes d’un père toujours plus autoritaire et exigent, le jeune Michael et ses frères travaillent d’arrache-pied, multiplient les répétitions et représentations, afin de devenir le nouveau groupe pop à la mode.

Motown Records

Les Jackson 5 connaissent un succès rapide que la Motown, première maison de disque de musique noire américaine, entend à son tour exploiter. En 1968, son gérant Berry Gordy signe le groupe et popularise à travers eux un tout nouveau style qu’il baptise lui-même « Bubblegum Soul », en référence aux textes adolescents assignés au groupe. Les Jackson 5 et leur père Joseph partent vivre en Californie. Alors que Joseph et ses fils Jermaine, Tito et Jackie résident chez Berry Gordon, Marlon et Michael vivent chez Diano Ross, la chanteuse soul à succès de l’époque.

Diana Ross Presents The Jackson Five (1969)

A l’automne 1969, Motown Records réalise un fabuleux coup marketing lorsqu’il décide de placer les Jackson 5 sous le patronage de Diana Ross. Après des mois de répétitions, la chanteuse les introduit au public le 11 août 1969 à Berverly Hills au club appelé « The Daisy ». En 1971, le groupe fait sa première apparition télévisée en reprenant un titre de The Isle Brothers intitulé It’s Your Think au Madison Square Garden (New York). En décembre 1969, le groupe sort son premier album studio, Diana Ross Presents The Jackson Five.

The road to fame

Dès lors, le clan Jackson connaît une ascension fulgurante avec un premier single, I Want You Back, sortit en 1970. Avec ce morceau, la Motown connait sa plus grande réussite, suivit de près par ABC (1970), présent sur l’album du même nom. The Third Album (septembre 1970) est une nouvelle réussite, sur lequel figure le tube I’ll Be There, ou encore Bridge Over Troubled Water, reprise d’une chanson du groupe Simon & Garfunkel. Après la publication d’un quatrième album spécial fêtes de noël l’année précédente, le clan Jackson délivre au printemps 1971 l’album Maybe Tomorrow sur lequel figure les single Never Can Say GoodBye ou encore Maybe Tomorrow. L’effet est immédiat sur le public. Ils sont alors les premiers artistes à avoir réalisé 4 singles classés en premier place du Billboard US ! De 1971 à 1989, les Jacksons publieront plus d’une quinzaine d’albums.

Véritable poule aux yeux d’or de la Motown, les Jackson Five dénotent : coupe afro, pantalons larges, jeu de jambes rythmées et danses endiablées, sans compter sur la voix haut perchée et l’aisance du jeune Michael sur scène. Surnommé le jeune James Brown, il crève l’écran tout en se démarquant progressivement du reste du groupe.

« Jacksonmania »

À mesure que ses membres grandissent, le succès du groupe ne faiblit pas. Le clan Jackson devient un véritable produit marketing et la « jacksonmania » gagne rapidement le pays. Deux séries de dessins animés sont consacrés au groupe : The Jackson 5 et The New Jackson 5 Show (1971-1972). Les cinq frères sont élevés au rang de héros de séries animés, avec leur plus grand tubes en fond sonore, à raison de deux par épisode. Le dessinateur Jack Davis est chargé de réaliser les caricatures, d’après des bandes vidéos. Les voix correspondantes sont interprétées par des acteurs professionnels. Le premier épisode raconte leur rencontre avec Berry Gordon, la signature de leur contrat chez la Motown, ainsi que la présentation médiatique des Jackson 5 par Diana Ross.

Arrivée chez CBS

En 1975, les Jackson 5 sont poursuivit en justice par la Motown suite à la rupture du contrat qui les liaient au label. Adieu Motown et ses enregistrement imposés, bonjour CBS (aussi appelé Epic Records) dès 1976. Jermaine Jackson, préférant rester au sein de la Motown, quitte le groupe au profit du plus jeune des frères Jackson, Randy (né le 31 octobre 1961). Le nom « Jackson Five » étant la propriété de la Motown, le groupe se fait désormais appeler « The Jacksons ». Le groupe connaît alors un nouveau succès avec I Am Love et bénéficie alors d’une plus grande liberté de composition. En 1977 sort les singles Enjoy Yourself et Show You The Way To Go, extraits de leur album éponyme The Jacksons.

De Destiny (1978) à Victory (1984)

Grande première en 1978 pour The Jacksons, qui écrivent et produisent leur premier album. Les singles Blame It On The Boogie ou encore Shake Your Body Down To The Ground font partie des plus gros succès commerciaux du groupe, dont le dernier se vend à plus de deux millions d’exemplaires en 1979. En 1980, l’album Triumph porte bien son nom et la fratrie part à nouveau en tournée en 1981. De ce Triumph Tour résultera l’album live The Jacksons Live !

Jermaine rejoint à nouveau le groupe en 1984 à l’occasion de la sortie de l’album Victory, sur lequel figure un duo avec le chanteur vedette des Rolling Stones, Mick Jagger, pour la chanson State Of Shock. S’en suit une nouvelle tournée, la dernière pour les Jacksons, dont le chanteur tête Michael Jackson annonce son départ du groupe.

Séparation du groupe

Suite au départ de Michael, c’est au tour de Marlon de quitter le groupe. En 1985, tout ses membres rejoignent l’association d’artiste USA For Africa pour interpréter la chanson caritative We Are The World, contre la famine en Ethiopie. En 1989, toute la fratrie Jackson participe aux côtés de Jackie, Jermaine, Randy et Tito pour l’enregistrement de l’album 2300 Jackson Street. Cet album marque la fin de 20 ans de carrière pour les Jacksons, dont les membres prennent des directions musicales plus personnelles. Seules quelques reformations auront lieu, nottament sur scène en 2001 à l’occasion de la célébration des 30 ans de carrière de Machael Jackson au Madison Square Garden de New York. En 2009, ses frères se réunissent en studio pour enregistrer les choeurs de la chanson This Is It, en hommage au décès du roi de la pop. Pour la première fois depuis le Victory Tour de 1984, c’est en 2012 et 2013 que Jackie, Jermaine, Marlon et Tito se réunissent pour une nouvelle tournée mondiale, le Unity Tour.

Carrières solo

Bien avant la dissolution du groupe, les membres avaient déjà assuré leurs arrières. Alors âgé de 13 ans, Michael Jackson débute une carrière solo en parallèle dès la sortie d’un premier single intitulé Got To Be There, suivit d’un premier album homonyme au single. En 1972, il connaît un succès tout aussi remarquable avec la sortie d’autres singles, dont Rockin Robin et I Wanna Be Where You Are. La même année, il interprète l’emouvante chanson-titre Ben, qui sera par la suite utilisée comme bande originale du film homonyme Ben, de Phil Karlson. De son côté Jermaine publie en 1972 un premier album éponyme. Jacky, lui, enregistre son premier album solo en 1973, mais n’obtient pas le succès escompté.

The Jacksons, un groupe multi-récompensé

The Jacksons, une carrière époustouflante racontée dans un téléfilm diffusé en 1992, intitulé The Jacksons : An American Dream. Un programme de cinq heures qui raconte la vie de la famille Jackson, de la rencontre de Joe Jackson avec son épouse Katherine dans les années 40, à la dernière tournée mondiale du groupe en 1984. En 1997, le groupe intègre le Panthéon du rock’n’roll américain basé à Cleveland (Ohio) et se fait une place au Vocal Group Hall of Fame en 1997. Deux enregistrement du groupe, ABC et I Want You Back figurent parmi les 500 plus grandes chansons rock’n’roll incluses dans le Hall of Fame. En septembre 2008, The Jacksons sont élevés au rang d’icône de la musique à la cérémonie annuelle des BMI Urban Awards.

Discographie

Commentaires

The Jackson 5 sur Twitter

Vidéos