Tété

Tété

Tété est un chanteur français d’origine sénégalaise. Depuis la sortie de L’air de rien, son premier opus en 2001, il n’a jamais cessé de tourner et de composer, pour lui ou pour les autres. L’auteur d’À la Faveur de l’Automne revient en octobre 2016 avec un nouvel album baptisé Les Chroniques de Pierrot Lunaire.

Tété naît à Dakar en 1975 d’une mère martiniquaise et d’un père sénégalais. Biberonné à la pop des Beatles et aux grands standards jazz, Tété (le « guide » en wolof) s’initie très tôt au violon, solfège puis à la guitare, son instrument de prédilection. Adolescent, il écrit ses premières compositions, inspiré par Bob Dylan, Jimi Hendrix, Lenny Kravitz ou encore Queen.

Bac en poche, Tété poursuit des études scientifiques à la faculté de Nancy, avant de se consacrer pleinement à sa première passion : la musique. Après une première série de concerts de guitare à Paris en 1998, Tété produit dans les restaurants et cafés de la capitale, avant qu’un ami ne l’introduise à des professionnels de l’industrie du disque.

En 1999, il sort un premier EP de quatre titres, Préambule, qu’il présente dans de petites salles de l’Hexagone. Ce self-made man et guitariste autodidacte, signe un premier contrat en 2000 et donne plus d’une centaine de concerts en France, en Suisse et en Belgique.

En 2001, son premier album l’Air de Rien s’écoule à plus de 40 000 exemplaires. Deux ans plus tard, c’est la consécration avec le touchant et mélancolique À la Faveur de l’Automne. Jusqu’au-boutiste, Tété ne s’est jamais arrêté de tourner et de composer, autant pour lui que pour d’autres artistes.

En 2006, Le Sacre des Lemmings et Autres Contes de la Lisière se veut plus abouti, plus intimiste. Porté par le single L’envie et le dédain, son troisième album Le premier clair de l’aube sort en 2010. Résolument personnel, les sonorités pop de son dernier opus, Nu Là-Bas (2013), rencontrent un franc succès au près du public.

Dans la foulée, Tété décide de prendre du recul et s’envole pour une énième tournée au Japon et à Tahiti : « C’était une vraie liberté de ne plus suivre cet engrenage qui est d’investir des salles de plus en plus grandes. Renouer avec la simplicité m’a donné envie de poursuivre dans cette voie. »

Tété crée la surprise au début de l’année 2016 en assurant une série de dates à la Java à Paris et une tournée Solo Sans Sono – seul avec ses guitares – en médiathèques à travers toute la France. Son sixième album studio auto-produit, Chroniques de Pierrot Lunaire, raconte l’histoire « d’un homme qui doit un jour affronter la violence de la réalité. Chanson après chanson, il apprend à changer son regard sur ce qui l’entoure ».

Teinté de blues et de folk, le chanteur a également utilisé des méthodes d’open tuning du début du 20es, rendues plus tard célèbres par Keith Richards, légendaire guitariste des Rolling Stones : « Au début du siècle dernier, il n’y avait pas d’électricité. Avec juste leur guitare et leur voix, des types faisaient chanter et danser 100 personnes ».

Discographie

Actualités

Tété sur Twitter

Vidéos