Teleferik

Teleferik

Compilation OÜI FM Rock Awards 2016À retrouver dans la compilation officielle des OÜI FM Rock Awards 2016, disponible en CD et en digital.

À la croisée du rock 70’s et de la soul, Teleferik est un groupe de rock français, formé en 2011 à Paris sous la houlette de Eliz Mourad (chant/basse) et Arno Vincendeau (guitare). Développé grâce à une campagne de financement participative, leur premier album, Lune Electric, sort le 9 octobre 2015.

Le groupe naît en 2011, baptisé d’après les conseils de leur ami Hanny Tamba, séduit par l’efficacité du titre de Teleferik, une de leur première composition.

Teleferik est la combinaison sulfureuse de deux parcours. Celui de la chanteuse Eliz Mouard, qui s’initie au chant dès l’enfance en se forgeant un répertoire soul et rock solide. De son côté, le guitariste compositeur et arrangeur du groupe Arno Vincendeau, devient conteur, influencé par le rock des années 70.

Né d’un coup de foudre amical et artistique, Teleferik fonctionne en duo mais se fait accompagner depuis 2014 du batteur Olivier Hurtu (Jesus Volt), séduit par le message et l’originalité du groupe qui met un point d’honneur à faire cohabiter le rock avec l’Orient.

Finalistes de Sziget France à la Belleviloise, le groupe collabore avec de nombreux artistes depuis sa formation, parmi lesquels Lawrence Clais (Phoenix, M et de la Soul) qui enregistre la batterie sur leur 1°EP sortit en 2011. La japonaise Imari Kokubo, batteuse du groupe de 2011 à 2013, figure sur l’enregistrement de leur deuxième EP, Louve Garou (2013), ainsi qu’un EP live en 2014. Enfin, l’américain Joe Babiak basé à Chicago (Michael Angelo Batio, Kil Hannah, Cage) suit Teleferik sur la route du blues lors de leur tournée américaine en octobre 2014.

Aujourd’hui en résidence au Canal93 (Bobigny), le groupe sort son premier album, Lune Electric, grâce à une campagne de financement participative réussie avec plus de 8000€ collectés et 192 contributeurs. Un premier opus de 10 chansons, chantées en anglais, français et arabe, qui se veut le fruit des trois précédentes productions de Teleferik. L’album est enregistré et mixé par l’ingénieur Peter Deimel (The Kills, Anna Calvi) au célèbre Black Box Studio (France) mastérisé au Golden Mastering Studio (Charles Bradley, Ty Segall).

Discographie

Actualités

Commentaires