Shaka Ponk

Shaka Ponk

Shaka Ponk est un groupe de rock alternatif français.

Il naît entre Paris et Berlin en 2000 d’un concept associant musique, images et activisme. En 2003, les Parisiens CC (guitare) et Frah (web designer) font la connaissance du pirate informatique Californien Stan, qui leur propose de mettre en musiques et en images sa création Goz, un singe virtuel avec lequel il détourne les campagnes publicitaires de grandes marques. CC et Frah recrutent ensuite Mathias à la basse, Steve aux claviers et Bob à la batterie.

Début 2004, Shaka Ponk s’apprête à donner son premier concert au Glazart à Paris lorsqu’un ordinateur les lâche, mettant hors service les intrusions du singe Goz. Frah se voit contraint de prendre le micro. Il ne le lâchera plus. Goz ne quitte pas la scène pour autant car il conserve la vedette des montages vidéos.

Fin 2004, le noyau dur du groupe (CC, Frah, Bob et Mathias) s’installe à Berlin, ville en perpétuelle ébullition qui correspond bien à leur idée de mélanger graphisme, musique et vidéo. Le groupe trouve alors une évidente cohésion et une véritable identité sonore et visuelle. Au bout de quelques mois, la formation enregistre un premier  album, Loco Con The Frenchy Talking, qui sort début 2006.

Dans le sillage de cette sortie, Shaka Ponk multiplie les concerts et assurent les premières parties de Skin (Skunk Anansie) et Mudvayne.

En 2007, Shaka Ponk revient à Paris. Quelques changements sont opérés au sein du groupe (Ion remplace Bob à la batterie et Mathias cède la basse à Mandris, le frère de Steve). Le groupe travaille alors sur de nouveaux titres, chantés dans un esperanto de leur invention, mêlant mots anglais et espagnol.

En 2009 sort l’album Bad Porn Movie Trax, un opus de 14 titres dotés d’une séduisante agressivité, avec des textes parfois provocateurs (Hombre Que Soy), et des rythmes saccadés qui font, sans aucun doute, trépigner et s’échauffer les foules. En 2010, Shaka Ponk est donc, tout naturellement, nommé aux Victoires de la Musique dans la catégorie Révélation scène.

En 2011, le groupe accueille la chanteuse Sam, qui partage la plupart des titres avec Frah sur le troisième album, The Geeks And The Jerkin’ Socks. C’est le moment de la consécration pour Shaka Ponk ! L’album sera Disque de platine, Album de l’année aux Victoires de la musique 2012, et propulsera le groupe sur les routes d’une tournée marathon. Let’s Bang, I’m Picky, My Name Is Stain, ou encore Palabra Mi Amor (en duo avec Bertrand Cantat, ex-Noir Désir) : les singles (et les tubes !) s’enchaînent, la sauce monte, monte, monte pour Shaka Ponk !

S’en suit une tournée exceptionnelle, menée tambour battant à travers toute la France, ne ménageant pas un public désormais conquis par les singeries du groupe. Pour la première fois en huit ans de carrière, la troupe foule la scène du Palais Bercy début janvier 2014 pour un show explosif au côté de quelques guests dont Bertrand Cantat et Mat Bastard (chanteur de Skip The Use) !

Le groupe ovni de la scène electro-rock française remet le couvert avec la sortie d’un nouvel opus, The White Pixel Ape, au Printemps 2014. Toute l’énergie des Shaka Ponk condensée en un quatrième album studio, récompensé disque de platine, avec en titres phares les détonants Wanna Get Free, Story O’ My Life, mais aussi des morceaux plus surprenants comme Heal Me, Kill Me, gentille balade pop. Sacrés chevaliers de l’Ordre des Arts et des Lettres dans la foulée, la Monkey Family dévoile sa puissante machine de guerre officiant sous le nom de Pixel Ape Tour 2015. Taillée pour les Zenith, la tournée estivale évolue à travers un univers post-apocalyptique, baignant aussi bien dans des sonorités electro-rock que métal.

Increvables, les Shaka sortent au début de l’automne la phase B de leur précédent opus, The Black Pixel Ape. Un remède efficace, anti-spleen, qui confirme le style unique du groupe. Un album 100% rock, voir hard roc,k avec des morceaux survitaminés tels que Yell et The Way Out. Le groupe gagne en maturité et redouble d’énergie pour mettre en scène son univers bizarroïde en 3D. Les Shaka Ponk savent aussi se renouveler en sortant des morceaux plus éclectiques comme Time Has Come, aux sonorités reggae, ou d’autres plus expérimentales comme Mocks the Party.

Après un passage retentissant à Amsterdam, c’est à la Courneuve dans le cadre de la Fête de l’Humanité le 11 octobre 2015 que le groupe verse les dernières gouttes de sueur d’une longue tournée de presque deux ans.

« Da party is over… but… we’ll be back » déclare le groupe sur sa page fan facebook.

A suivre…

Discographie

Actualités

Shaka Ponk sur Twitter

Vidéos