Peter Doherty

Peter Doherty

L’enfant terrible du rock vient d’Hexham, une petite ville d’Angleterre. Il apprend la guitare dès 16 ans et rédige des poèmes.

Il fonde, avec Carl Barât, The Libertines à la fin des années 90. Ils se font réellement connaitre en 2002 avec l’album Up The Bracket. Après des tumultes sur fond d’addiction, Peter Doherty quitte le groupe en 2004, peu de temps après la sortie de leur second album. Il fonde son nouveau projet : Babyshambles. Malgré de nombreuses réformations, le groupe sort l’album Down in Albion en 2005 et Shotter’s Nation en 2007.

En 2009, à la suite d’une décision de justice, Doherty est interdit de séjour à Londres. Il partage désormais son temps entre Paris, et sa maison de campagne, située à Marlborough dans le Wiltshire. Le chanteur signe alors son premier album en solo en 2009 Grace/Wastelands. Avec les Babyshambles, il sort Sequel to the Prequel en 2013 et, après s’être rabiboché avec Carl Barât, revient avec The Libertines pour l’album Anthem For Doomed Youth en 2015.

L’artiste est revenu de nouveau en solo le 2 décembre 2016 avec l’album Hamburg Demonstrations. Peter Doherty réalise sur cet opus une de ses envies de toujours : enregistrer à Hambourg, là où les Beatles ont appris le métier. Il s’est rendu au Clouds Hill Recordings, a sonné à leur porte le lendemain à l’improviste, et est tombé amoureux du studio où il y a établi son camp de base pour les six mois suivant.

Après sa tournée au Royaume-Uni en mai 2016, Peter Doherty a sillonné le Mexique, le Chili, le Brésil et l’Argentine avec The Libertines en octobre. Il est revenu en France, en son nom, pour deux concerts au Bataclan en novembre 2016.

Discographie

Actualités

Peter Doherty sur Twitter

Vidéos