Jimi Hendrix

Jimi Hendrix

Jimi Hendrix est un guitariste, auteur-compositeur et chanteur américain né en 1942. Ce grand artiste reconnu est décédé à l’âge de 27 ans à Londres.

Jimi Hendrix est reconnu comme l’un des musiciens les plus novateurs et influents du 20e siècle. En pionnier, il a su explorer les possibilités de la guitare électrique, construisant, par sa maîtrise des effets de feedback, de distorsion, un vocabulaire fluide et contrôlé. Jimi Hendrix ne savait ni lire ni écrire la musique et, gaucher, jouait à l’envers sur une guitare de droitier. Malgré une carrière éclair, il a influencé de nombreux musiciens, de Miles Davis à Prince.

Son langage s’est mis aussi bien au service de classiques du hard rock comme Purple Haze, Foxy Lady, ou Crosstown Traffic, que de ballades comme The Wind Cries Mary, Little Wings et Angel, ou de blues entêtants comme Red House, Voodoo Child.
Jimi Hendrix est aussi le premier guitariste qui a su utiliser la pédale wah-wah, désormais élément indispensable de l’attirail de tout guitariste, sur le titre Voodoo Child, en 1967.
Même s’il ne s’est jamais considéré comme un bon chanteur, on peut dire de son chant qu’il était aussi vaste et évocateur que sa guitare.
Encore aujourd’hui, on garde de lui l’image d’un sorcier psychédélique, capable de conjurer des forces incontrôlables, une icône du rock.
Sur scène, son style théâtral, ses ondulations indubitablement sexuelles, et son mémorable jeu dans le dos ou avec les dents, n’ont jamais trouvé d’égal.

Quand Jimi rencontre l’Electric Lady

Pendant son adolescence à Seattle, Jimi Hendrix a appris à jouer de la guitare seul, en écoutant des disques de guitaristes blues (Muddy Watters, Chuck Berry, Eddie Cochran)
Il a joué dans des groupes au lycée, avant de s’engager dans l’armée américaine en 1959 (Il y rencontrera son futur bassiste Billy Cox). Libéré de ses obligations en 1961, Hendrix commence à travailler comme guitariste sous le pseudonyme de Jimmy James. Dès 1964, il part pour New York et joue aux côtés de Sam Cooke, B.B. King, Little Richard, Jackie Wilson, Wilson Pickett…

Extraordinaire Experience

En 1965, Hendrix monte son propre groupe, Jimmy James and the Blue Flames, et joue dans les cafés du Greenwich Village. Chas Chandler (bassiste des Animals) l’emmène à Londres à l’automne 1966. Le Jimi Hendrix Experience est né, avec les anglais Noel Redding à la basse et Mitch Mitchell à la batterie.

Hey Joe, premier single d’Experience, atteint la sixième place des charts anglais au début de l’année 1967, suivi de Purple Haze, et du double disque de platine, Are You Experienced ? (numéro 5 en 1967). Toute la communauté pop londonienne s’arrache Hendrix, et le phénomène fait parler de lui jusqu’aux Etats-Unis, alors qu’il n’y a plus mis les pieds et qu’aucun disque n’y est sorti avant juin 1967. C’est lors du Monterey Pop Festival qu’a lieu le fameux concert qu’Hendrix clôt en mettant le feu à sa guitare.

L’album suivant rencontre lui aussi le succès, avec Axis : Bold as Love, numéro 3 en 1968, Electric Ladyland, numéro 1 en 1968, et fait de lui une superstar. Il se considére pourtant comme un musicien avant tout.

De retour aux Etats-Unis, Jimi Hendrix monte son propre studio d’enregistrement, Electric Lady. A la même époque, les pressions et les exigences des tournées et du travail en studio ont raison du groupe, et le Jimi Hendrix Experience se sépare en 1969.

69, année électrique

La séparation d’Experience est suivie d’un nouvel essor musical pour Hendrix. En août, il se produit à Woodstock avec une formation éclectique, Gypsy Sun & Rainbows, avec Mitch Mitchell, Billy Cox, Juma Sultan et Jerry Velez. Dans la mémoire collective, c’est son interprétation sacrilège de l’hymne américain qui reste le symbole de sa prestation, face à un public en transe.
La même année, c’est toujours avec Billy Cox et le batteur d’Electric Flag, Buddy Miller que Band of Gypsys voit le jour. Le trio donne quatre concerts au Nouvel An, dont les meilleurs moments se retrouvent sur un album éponyme, au mileu des années 70, puis sur le double album Live at The Fillmore East, en 1999.

Mort de Jimi, naissance du mythe Hendrix

Le Jimi Hendrix Experience se reforme au cours de l’année 1970, avec Mitch Mitchell et Billy Cox. Le groupe enregistre un nouveau double album, provisoirement intitulé First Rays Of The New Rising Sun. Ils donnent ce qui devait être leur dernier concert au festival de Wight en août 1970. Le 18 septembre, Jimi Hendrix meurt tragiquement, étouffé dans son vomi et intoxiqué aux barbituriques. L’hypothèse du suicide ne fut pas exclue, mais tout tend à laisser penser à un accident.
Les enregistrements retenus par Hendrix pour l’album sortent, avec le soutien de sa famille et de l’ingénieur du son Eddie Kramer, sur l’album First Rays Of The New Rising Sun, en 1997.

La légende d’Hendrix lui survit toujours, de l’éphémère reformation de Band of Gypsys à la fin des années 80, aux nombreux livres publiés sur le guitariste, aux films, interviews enregistrées, albums hommage et enregistrements posthumes, comme le dernier en date, Valleys of Neptune, sorti en mars 2010.

(Source : biographie de Jimi Hendix, dans Rolling Stones Magazine)

Discographie

Actualités