Jamiroquai

Jamiroquai est un groupe britannique de renommée internationale, mené par le chanteur Jason Kay. Le groupe parvient à se faire une place de choix au sein du mouvement acid jazz, en plein essor dans la scène club londonienne au début des années 90. L’acid jazz est un style musical qui combine des influences de jazz avec des éléments issus de la musique soul, du funk, du disco et du hip-hop.

Qui l’eut cru, « Jamiroquai » naît sous l’impulsion d’un semi-échec ». Lorsque Jason Key passe à côté de son audition pour devenir chanteur du groupe Brand New Heavies, ce dernier décide de faire cavalier seul. L’association de « Jam », qui fait référence à l’improvisation dans un groupe de jazz, et de « iroquai », nom d’une tribu amérindienne, donne le nom au groupe.

Le premier single When You Gonna Learn, sorti en 1992 sur le label Acid Jazz, met le feu aux poudres. Fort de son succès, Jamiroquai signe ses huit prochains albums avec Sony (renommé Sony Big Music Entertainement).

Emergency On Planet Earth sort un an plus tard. Premier d’une longue liste, l’album connaît dès sa sortie un succès notoire, que partagera le second sortit en 1994, The Return Of The Space Cowboy.

Avec la sortie du troisième album, Travelling Without Moving (1996), Jamiroquai acquiert une renommée mondiale. Grâce aux tubes Virtual Insanity et Cosmic Girl, le groupe séduit le marché du disque américain. En 1997, les MTV Video Music Awards récompense le clip vidéo de Virtual Insanity dans quatre catégories : meilleure vidéo, meilleurs effets spéciaux, meilleure mise en scène et prix de l’innovation vidéo.

Véritable machine à tubes, Jamiroquai poursuit son ascension avec Deeper Underground, intégré à la BO du film Godzilla l’année suivante. Dans la même veine, Canned Heat apparaît sur les bandes originales des films Center Stage (2000) et Napoleon Dynamite (2004).

Le quatrième album, Synkronized (1999), marque une rupture avec les précédents. Si l’empreinte acid jazz est particulièrement présente sur les trois premiers albums, les goûts de Jason Kay se tournent vers la funk, le disco et l’éléctro, privilégiant les succès commerciaux. Jamiroquai poursuit dans cette même lancée avec A Funk Odyssey (2001), où les influences disco sont désormais devenues une marque de fabrique. Little L, deuxième titre de l’album, atteint la première place des hit-parades dans le monde entier.

Le dernier album de Jamiroquai, intitulé Dynamite, est sorti en juin 2005. Le monde s’aligne sur les charts britanniques, et ce nouvel opus se classe en troisième place des hit-parades. Très éclectique, l’album brasse différents styles musicaux, du disco aux racines jazz. présente à la fois des racines disco que jazz.

Les choses changent à leur retour de tournée. Dans une interview accordée au Sydney Morning Herald début 2006, Jason Kay déplore la main mise des majors sur les productions musicales ainsi que la compile « greatest hits » de Jamiroquai sortit début 2006, que Jason Kay estime n’être qu’une obligation contractuelle. En mars 2006, le groupe annonce son partenariat avec Columbia Records, bien qu’il soit encore sous contrat avec Sony BMG Music.

Août 2006, Jamiroquai annonce finalement la sortie de son « greatest hit », sur lequel figure deux nouvelles chansons, Radio et Runaway. Ce neuvième album sonne également la fin du contrat qui reliait Jamiroquai à Sony BMG Music.

Discographie

Actualités

Jamiroquai sur Twitter

Vidéos