Indochine

Indochine

Indochine est un groupe de rock français qui s’est formé en 1981.

Indochine domine l’imaginaire musical français pendant une décennie, allant même jusqu’à symboliser toute une génération. La formation des frères Sirkis a tenu le haut du pavé de la scène rock française, avant de connaître une ringardisation sans appel. Et pourtant, soutenu toutes ces années par un public fidèle, le groupe opère son grand retour dans les années 2000, en vétérans désormais inébranlables, après les tragédies des années 90.

Au début des années 80, la vague punk finit de s’essouffler en France, et le rock peut relever la tête, notamment avec les électriques Téléphone, un des groupes porte-drapeaux de mouvement. Le jeune Nicolas Sirkis, alors âgé de 19 ans, tente de se faire une place dans la musique, en endossant le rôle de manager pour un groupe parisien, Les Espions. Quand le groupe recherche un guitariste, c’est Dominique Nicolas qui répond. Mais la carrière des Espions peinant à décoller, les deux garçons, devenus amis, opèrent une dissidence pour monter leur propre groupe.

Indochine naît en 1981, et les deux garçons enregistrent une première maquette, sur laquelle figure déjà L’aventurier. Pour séduire les producteurs, il faut pourtant monter sur scène, et le duo donnera son premier concert en septembre, au club parisien le Rose Bonbon. Ils sont rejoints in extremis par Stéphane, le frère jumeau de Nicolas, qui assurera aux claviers, et Dimitri Bodianski au saxophone. Le concert est couronné de succès, permettant à Indochine de sortir son premier single, Dizzidence politik quelques mois plus tard.

Les quatre garçons continuent la scène, notamment en première partie de Depeche Mode ou de Taxi Girl, groupe phare de l’époque. La légende voudrait que le manager de Taxi Girl les aurait évincé de la tournée, inquiet que le succès des prestations d’Indochine ne fasse de l’ombre à son groupe.
Le premier album d’Indochine sort en septembre 1982. L’aventurier puise son inspiration dans la sphère asiatique et la bande dessinée, à l’image du single éponyme, référence à Bob Morane, personnage d’Henri Vernes. Le six titres se vend à 250.000 exemplaires, et L’aventurier sera le tube de l’été 83.

Le groupe continue sa percée asiatique avec Le Péril Jaune, porté par les singles Kao Bang et Miss Paramount. Un look légèrement destroy, une musique efficace aux accents exotiques, séduisent de nouveau un public jeune. On parlera ces années-là d’indo-mania. Indochine empoche le Bus d’Acier, récompense française décernée par la critique rock, avant de rentrer en studio pour attaquer un nouvel album.

Et l’album 3 paraît en 1985, donnant à voir une nouvelle facette du groupe, plus sombre et ambiguë. Et c’est un concentré de tubes : 3eme sexe, Canary Bay, Tes yeux noirs (dont le clip sera dirigé par Serge Gainsbourg), et 3 nuits par semaine. L’album se vend à près de 800.000 exemplaires. On désigne alors ce disque comme le symbole d’une génération, et la tournée qui suit, passant par le Zénith en 1986, donnera lieu au premier album live du groupe.

7000 Danses, quatrième album d’Indochine, s’aventure sur des chemins plus expérimentaux et se débarasse de la panoplie « péril jaune » pour endosser un costume plus sombre. Mais les critiques commencent à se demander si les garçons d’Indochine sont de vrais musiciens ou des bricoleurs chanceux. Si Indochine ne fait plus l’unanimité, le groupe n’en constate pas moins l’appui d’un public qui lui restera fidèle contre vents et marées. L’album n’atteint bien sûr pas les sommets de 3, mais fonctionne plutôt bien, tout comme la tournée qui le suit en 1988. Le départ de Dimitri Bodianski, désormais père, peut être vu comme annonciateur des sombres années qui attendent Indochine.

Qu’importe, le trio continue, et Le Baiser sort en 1990, avec le single Des fleurs pour Salinger. Les ventes restent très correctes (300.000 exemplaires). C’est sur cet album qu’Indochine invite pour la première fois des musiciens extérieurs : Martin Hanlin, batteur du groupe écossais Silencers, Mahmoud Tabrizzi Zadeh, musicien iranien ainsi que deux musiciens classiques.

Le Birthday Album sorti en 1991 confirme que son public suit toujours Indochine, et même qu’une nouvelle génération de fans vient s’y greffer. 600.000 copies s’écoulent. Indochine n’est donc pas un groupe « fini » !
Pour autant, l’opinion générale continue de bouder Indochine. On se souvient notamment du sketch du trio comique Les Inconnus, caricaturant le groupe ressassant Isabelle a les yeux bleus.

En 1992, Nicola Sirkis fait une escapade en solo, avec Dans la lune, album de reprises et adaptations, avant de retrouver le groupe en 1993.

Le groupe paie alors cher la rançon du succès passé, et c’est donc dans un climat de lassitude et d’indifférence générale des médias que sort Un jour dans notre vie, en 1993. Compte tenu notamment de son absence des radios, les 100.000 exemplaires de l’album s’avèrent être un chiffre de vente relativement respectable, même s’il donnent bien peu le change avec ceux des albums précédents.

Nouveau coup dur, Dominique Nicolas quitte le groupe, découragé et souhaitant s’adonner à d’autres projets. Les frères Sirkis le remplaceront par Alexandre Azaria. La dégringolade continue, puisque l’album Wax, en 1996, se vendra encore moins bien que le précédent, toujours autant ignoré des médias. Les relations avec BMG se tendent, et la maison de disque met fin au contrat d’Indochine, malgré le succès d’Unita, compilation sortie la même année, et celui du Wax Tour.

C’est par la scène qu’Indochine parvient à se relancer, sortant l’album Indo live en 1997. Voilà qui convainc la filiale française du groupe belge Double T Music de signer avec Indochine pour un album come back. Mais la préparation du disque est interrompue brutalement le 27 février 1999 par le décès de Stéphane, atteint d’une hépatite foudroyante. L’album Dancetaria sortira malgré tout dans l’année.

A la suite d’un concert hommage à Stéphane, Indochine, soit Nicola Sirkis accompagné de nouveaux musiciens, entame une série de 25 dates acoustiques en 2001. Ces concerts donneront lieu à l’album Nuits Intimes.

L’année suivante sera bel et bien celle du grand retour sur le devant de la scène pour Indochine, revenu des tragiques années 90. Paradize, résolument rock, sort en 2002, avec le single J’ai demandé à la Lune (écrit par Mickaël Furnon, des Smashing Pumpkins, Melissa Auf Der Maur.

Le retour est triomphal : 1.200.000 albums vendus, 150.000 singles, et une tournée marathon de deux ans fédère alors une troisième génération de fans. Indochine est sacré Meilleur groupe français aux MTV Europe Music Awards en 2002, reçoit la Victoire de la Musique du Meilleur album pop rock en 2003, et le groupe joue souvent à guichets fermés en France, mais aussi en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, au Canada. Cette tournée intensive donnera lieu au 3.6.3, album live qui sort en janvier 2004, suivi quelques mois plus tard du DVD Paradize show.

Le double album Alice & Placebo. Si les ventes d’album n’atteignent pas les records de Paradize, la tournée qui suit durera jusqu’en 2007, déplaçant des foules pour des dates doublées, triplées, voire quadruplées. Le single Alice & June se place en deuxième place des charts et figure parmi les titres francophones les plus joués dans le monde.

Le 6 juin 2006, Indochine donnera un concert événement au Viêtnam, célébrant ses 25 ans sur la scène de l’opéra de Hanoï avec l’orchestre symphonique résident, donnant lieu à un Live à Hanoï, CD et DVD qui sortiront début 2007.

De septembre 2007 à mai 2008, Indochine alterne les séances de travail entre la Normandie et Paris. Si le groupe est au départ quelque peu paralysé par le succès d’Alice & June, La République des météors s’impose peu à peu, centré sur les thématiques de la séparation et de l’amour perdu. L’album sort en mars 2009. Les billetteries sont dévalisées, et une grande partie de la tournée qui doit démarrer en octobre se déroulera à guichets fermés.

(Sources : Biographie d’Indochine sur le Music Story)

Discographie

Actualités

Indochine sur Twitter

Vidéos