Expatriate

Expatriate est un groupe de rock australien.

Après avoir rencontré le succès dans leur pays d’origine en 2007, les quatre australiens d’Expatriate posent leurs valises en Europe, avec leur album In The Midst Of This.

Ben King, le chanteur, a passé son enfance et son adolescence en expatrié, entre l’Australie et l’Indonésie. Autant dire qu’il développe rapidement un sens de l’adaptation, sans cesse confronté à un nouvel environnement, de nouveaux visages, de nouvelles inspirations : « Tous ces déménagements et toutes ces  impressions ont façonné une partie déterminante de mon univers », reconnaît Ben aujourd’hui.

Au moment de faire ses études en science politique, il s’installe dans le pays d’origine de sa famille, l’Australie. Et pourtant, ce « retour aux sources » n’a rien d’évident : « Quand je suis revenu en Australie, j’ai remarqué que l’endroit que je considérais comme ma ville natale n’était pas celui où je voulais vivre. Ça a été un sacré choc. Soudain, tu as le sentiment que tes racines sont dans un pays, mais au même moment, tu vis dans un autre. Un sentiment déroutant qui est toujours en moi. » C’est à cette époque qu’il commence la musique, « Pour les raisons habituelles : la douleur, la souffrance, le mécontentement – et, bien sûr, les filles. »

Le deuxième expatrié du groupe, c’est Chris Kollias, le batteur, qui est fils d’immigrés grecs. Il fait le chemin inverse à celui de Ben : il grandit en Australie, pour ne découvrir ses racines que lors des séjours en Grèce avec ses parents. « A travers ces deux mondes, j’ai eu l’opportunité, même enfant, de faire l’expérience des différences prononcées entre diverses cultures. […] Je pense que toutes nos problématiques musicales sont basées sur ces expériences. Avoir eu ces expériences interculturelles est quelque chose de très particulier », estime Chris.

Les deux expatriés font la connaissance de Damian Press, guitariste et clavier, qui est aussi ingénieur du son. C’est lui qui amène aux compositions de Ben un son dynamique et cinématographique dès le début, sachant à la perfection allier les forces de chacun.

C’est donc à Sydney, dans la maison de Damian où sont aménagés les Ginsberg Studios, que le groupe trouve son premier espace créatif. Ils y enregistrent leur premier EP, Lovers Le Strange. La radio australienne Triple J les découvre, et décide rapidement de passer les titres The Spaces Between et Killer Kat sur ses ondes. Ce qui envoie Expatriate sur les scènes de festivals, et en tournées avec Silverchair, Powderfinger, Wolfmother et The Presets, entre autres. Alors quand ils sont eux-mêmes en tête d’affiche d’une tournée australienne, celle-ci est une réussite.

En 2007, on voit pour la première fois les Expatriate sur la scène internationale où ils écument Londres, Toronto, New York, ou encore Los Angeles. La machine est lancée, et les trois musiciens retournent en studio, à Seattle cette fois. Ce sont les Robert Lang Studios qui les accueillent, soit le lieu mythique des derniers enregistrements de Dave Grohl.
Les trois garçons choisissent le producteur John Goodmanson (Death Cab For Cutie, Hot Hot Heat, Wu-Tang Clan) qui les aide à créer un mur du son énervé et implacable, recréant sur l’album toute l’énergie des nombreux concerts d’Expatriate. Le résultat : In The Midst Of This, leur premier album.

Quand In The Midst of This sort en Australie, il entre dans les charts à la 38e place. Dans la foulée, le groupe est nommé aux ARIA Awards (équivalent australien des Victoires de la Musique) dans la catégorie Meilleur album par un nouvel artiste. Expatriate fera à la même époque la couverture de Rolling Stone qui titre « un des nouveaux groupes les plus importants de 2007 ».
La tournée australienne qui suit la sortie de l’album est triomphale, et le groupe joue en tête d’affiche de nombreux festivals.
Dave Molland, le bassiste qui a souvent joué avec Expatriate en tournée, devient alors un membre du groupe à part entière.

A l’hiver 2008, le groupe choisit de s’expatrier à Berlin, après avoir connu le succès dans leur propre pays. Expatriate signe avec Riverman Management, qui s’occupe notamment de dEUS ou de Placebo, et dans les grands festivals européens. Et, de nouveaux en expatriés, les membres du groupe puisent déjà en Berlin de nouvelles inspirations, dans cette ville où la créativité peut s’exprimer pleinement.

Discographie

Actualités