Empyr

Empyr est un groupe de rock français composé de cinq jeunes hommes. Tous les textes sont en anglais, prêts pour nos amis d’outre-manche.

Empyr, c’est dans le désordre Benoît Poher, Frédéric Duquesne, Benoit Julliard, Florian Dubos et Jocelyn Moze. Des garçons qui ont fait partie ou font partie, dans le désordre, de rutilantes machines comme Watcha, Kyo, Pleymo ou Vegastar. Empyr, à l’aube de The Peaceful Riot, était certes un groupe neuf, mais son identité n’était pas une page tout à fait blanche.
L’influence principale du groupe ne porte finalement pas de nom en particulier. Elle réside dans son ouverture absolue, dans sa sensibilité à tout ce qui titille ses synapses ; l’influence principale d’Empyr est, finalement, Empyr lui-même.

Produit comme son prédécesseur par Ken Andrews (Black Rebel Motorcycle Club, Beck…), Unicorn sonne, le groupe l’admet, l’assume et l’a voulu, plus britannique, plus pop, plus léger, plus lumineux et surtout bien plus sensuel que The Peaceful Riot. Le résultat ? Un disque bien plus fidèle à l’esprit de ces cinq garçons joyeux qui n’arrêtent pas, un instant, de se marrer. Un album chaud, énergétique, hédoniste, optimiste.
L’attaque se fait en force, avec It’s Gonna Be, premier de ces hits potentiels. Un lancinant appel à la joie instantanée, un son énorme comme le Texas, un équilibre impeccable entre électro et rock, des mélodies vives et enragées. Plus loin, dans un mix similaire de rythmiques survitaminées, de guitares tranchantes, de basses enveloppantes et de voix acrobates, la tonitruantes Do It ou la très nerveuse Happy and Lost provoquent le même effet d’antidépresseur immédiat.
La pop très très power d’Helena ou de Souvenir, leurs cathédrales sonores, leurs guitares rugissantes et leurs mélodies vocales indécollables pourraient, quant à elles, recoller un fier sourire aux babines de tous ceux qui pensaient avoir fait le tour du rock qui fait jouir. Le deuxième album d’Empyr est une collection de tubes dont l’évidence frappe fort.

Empyr vient nous le prouver au festival Bring The Noise !

Actualités

Empyr sur Twitter

Vidéos