Eagles of Death Metal

Eagles of Death Metal

C’est dans son fief de Palm Desert (Californie) que Josh Homme, fondateur des Queens of The Stone Age, met sur pieds les Eagles of Death Metal en 1998. Il s’adjoint ensuite les services de son ami d’enfance Jesse Hughes, inénarrable leader du groupe, ainsi que de Tim Vanhamel. Jesse Hughes est aujourd’hui accompagné sur scène de Matt McJunkins (basse, chant), Eden Galindo (guitare, choeurs), Julian Dorio (batterie) et Dave Catching (guitare).

Il en porte le nom mais ne se revendique pas comme tel : Eagles of Death Metal se définit davantage comme un groupe de blues rock, garage rock ou encore de hard rock. Dans une interview accordée à MTV News en 2003, Josh Homme définit la musique du groupe comme étant : « une combinaison de bluegrass avec une batterie puissante et une voix à la Canned Heat ».

Derrière les Eagles se cachent en premier lieu son fondateur, Josh Homme. Surnommé « baby duck » par les autres membres du groupe, le musicien/producteur se définit lui même comme un « skyzophrénique de la musique ». La clef de voute du groupe, Jesse Hughes (chant, guitare), est l’ami d’enfance passablement tapageur de Josh surnommé «the devil». De la formation originelle, il ne reste plus qu’à mentionner le polyvalent Tim Vanhamel (guitare), ancien membre des Evil Superstars, dEUS ou encore du groupe Millionaire lorsqu’il rejoint les Eagles en 1998.

Fraîchement constitué, le groupe ne sortira son premier album qu’en 2004, en raison du succès des Queens of the Stone Age qui monopolise Josh Homme. A sa sortie, le détonant Peace, Love, Death Metal, obtient le succès escompté et plusieurs morceaux seront par ailleurs utilisés pour des spots publicitaires et diverses émissions. En 2008, le titre Don’t Speak sert de musique à la nouvelle campagne de Nike. En octobre 2012, c’est le géant Microsoft qui utilise I Only Want You pour un premier teaser, a quinze jour du lancement de son nouveau système d’exploitation. En 2014, Miss Alissa sert de bande son à la nouvelle campagne de Nike (Risk Everything).

Le groupe de stoner rock délivre ensuite deux autres albums studio, Death By Sexy (2006) et Heart On (2009), sur lesquels figure des tubes tels que I Want You So Hard ou encore Wannabe In LA. L’année suivante, le bassiste de tournée du groupe, Brian O’Connor, doit subir une chimiothérapie pour soigner un cancer. Le groupe se produit alors à la Brixton Academy de Londres afin de récolter des fonds pour son musiciens. En 2013, Josh Homme crée l’association caritative « The Sweet Stuff Foundation » pour venir en aide aux musiciens, ingénieurs du son et leurs familles lorsque ces derniers sont frappés par la maladie ou le handicap.

En 2015, le groupe sort un nouvel album studio (à la pochette olé-olé) baptisé Zipper Down. Les deux enfants terribles que sont Jesse Hughes et Josh Jomme se retrouvent dans un superbe clip pour le titre Complexity. Le premier single de l’album figurait déjà sur le premier album studio de Jesse Hughes, Honkey Kong, paru en 2011.

Alors en pleine tournée promotionnelle, ils sont en concert au Bataclan le 13 novembre 2015 lorsque la salle de concert parisienne est la cible d’attentat terroriste. Dans la panique, le groupe parvient à s’enfuir. Dans une interview accordée au site Vice, Jesse Hughes, Matt McJunkins, Eden Galindo, Julian Dorio ainsi que l’ingénieur du son Shawn London, reviennent sur les terribles événements qui ont causé la mort de 89 personnes, dont celle de Nick Alexandre, un membre de l’équipe des EODT. Malgré tout, Jesse Hughes se dit déterminé à retrouver le chemin de la scène : « Je suis très impatient de retourner à Paris. Je suis très impatient de jouer. Je veux y retourner. Je veux qu’on soit le premier groupe à jouer à nouveau au Bataclan. Parce que j’y étais quand il est devenu silencieux pendant une minute. Nos amis sont venus pour voir du rock’n’roll et sont morts. Je veux y retourner et vivre.» Pour exprimer son soutien aux familles des victimes, Josh Homme, bien qu’il n’ait pas été sur scène avec le groupe à Paris, profite de son association caritative « The Sweet Stuff Foundation » pour organiser une levée de fonds. Dans un communiqué publié sur son compte facebook, le groupe déclare qu’en « l’honneur des familles des musiciens et du staff tués à Paris, The Sweet Stuff Foundation reversera tout l’argent récolté sur le site jusqu’au 31 décembre 2015 aux familles des victimes ».

Actualités

Eagles of Death Metal sur Twitter

Vidéos