David Bowie

David Bowie

David Robert Jones, mieux connu sous le nom de David Bowie est un auteur-compositeur-interprète, producteur et acteur anglais. Né à Londres en 1947 il s’est éteint en janvier 2016.

D’abord intéressé par le jazz, David Jones se met au saxophone et crée son premier groupe, les Kon-Rads, avant d’exercer auprès de différentes formations de rythm’n’blues. À la fin des années 60 et sur les conseils de son manager, David Jones devient David Bowie. Il se lance en solo, se fait remarquer par le label Decca et sort dans la foulée son premier album éponyme. Le succès n’est pas au rendez-vous mais Bowie ne tarde pas à faire deux rencontres qui vont marquer un tournant dans sa carrière et en faire un artiste complet. La première avec Tony Visconti, un ingénieur du son américain qui produira en tout onze albums pour l’artiste, et celle avec Lindsay Kemp, directeur d’une compagnie de théâtre qui lui enseignera le mime et l’expression corporelle.

En 1969, le grand public découvre David Bowie avec son titre Space Oddity, qui est utilisé par la BBC comme générique des émissions consacrées à la mission Apollo 11. La même année, David Bowie change d’apparence et cultive son look androgyne.

Après le succès relatif de son second album, Bowie collabore de nouveau avec Tony Visconti et s’entoure du guitariste Mick Ronson pour la production de son troisième album, The Man Who Sold The World. L’album, plus affirmé que les précédents, marquera les esprits, notamment en raison de la pochette de la version anglaise : l’artiste y pose en robe, allongé sur un sofa.

Le disque suivant, Hunky Dory, sort en 1971 et se distingue par ses mélodies fortes mais généralement plus posées (Changes, Life On Mars? ou encore The Bewlay Brothers).

L’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust & The Spiders from Mars sort en 1972 et connaît un véritable succès. Bowie s’impose comme la nouvelle star du glam rock : maquillage, cheveux oranges, tenues à paillettes… Il joue de son ambiguïté sexuelle. Son alter ego, Ziggy Stardust, est dévoilé au public lors de l’émission britannique Top of the Pops en juillet 1972. Une longue tournée suit la sortie de l’album et emmènera Bowie aux Japon et de l’autre côté de l’Atlantique.

Au début des années 70, Bowie produit des artistes qu’il affectionne : Lou Reed, dont il co-produit l’album Transformer, Mott the Hoople à qui il offre le titre All the Young Dudes et Iggy Pop and the Stooges dont il produit le troisième album, Raw Power.

Juste après sa tournée américaine, Bowie enregistre l’album Aladdin Sane qui sort en 1973. La pochette de l’album, photographiée par Brian Duffy, devient culte : Bowie y pose torse nu, les yeux baissés et le visage zébré d’un éclair. 

La même année, il se débarrasse de son personnage Ziggy, qui fait ses adieux lors d’un concert à l’Hammersmith Odeon à Londres. L’album Pin Ups, composé de reprises de succès des années 60, paraît à la fin de l’année.

Pour son huitième album, Bowie s’inspire du concept du roman 1984 de George Orwell. Le nouveau personnage qu’il s’est créé, Halloween Jack, y décrit une société future dominée par une dictature. Diamond Dogs sort en 1974 et sera le dernier album de la période glam rock de l’artiste.

Inspiré par sa tournée aux États-Unis, le chanteur se tourne vers la soul avec l’album Young Americans. Le single Fame, en duo avec John Lennon, atteindra la première place des charts américains. En 1975, le réalisateur Nicholas Roeg choisi Bowie pour interpréter le héros du film, L’homme qui venait d’ailleurs, dans lequel il campe un extraterrestre arrivé sur Terre suite à une catastrophe écologique sur sa planète. 

À la fin de cette année, il enregistre Station to Station et crée le personnage du Thin White Duke.

Alors en proie à ses addictions, le chanteur est dans une tourmente médiatique et se réfugie à Berlin avec Iggy Pop. De ces années berlinoise naîtra une trilogie d’albums : Low, Heroes et Lodger sortis entre 1977 et 1979. Bowie produira également deux albums pour Iggy Pop, The Idiot et Lust for Life. Inspiré par la musique synthétique, le rock ambient de Brian Eno et par la world music, le nouveau personnage de Bowie devient le visage de l’avant-garde européenne.

À son retour aux États-Unis, David Bowie monte sur les planches dans la pièce Elephant Man. Il participe également à l’écriture du titre Under Pressure de Queen qui figure sur l’album du groupe sorti en 1982, Hot Space

L’album Scary Monsters, sorti en 1980, est un succès commercial et critique. Au début des années 80, Bowie apparaît dans de nombreux films, notamment Les Prédateurs de Terry Scott, Furyo ou encore Labyrinthe, dont il signe également la bande originale. 

1983 est une année à succès pour Bowie, avec la sortie de l’album Let’s Dance produit par Nile Rodgers du groupe Chic. Les clips vidéo deviennent de plus en plus populaires et sont largement diffusés sur MTV, ce qui permet à l’album de connaître un véritable succès. S’en suivent deux albums, Tonight et Never Let Me Down, aux succès très relatifs.

Malgré un mauvais accueil critique, notamment en Angleterre, Bowie revient au rock avec le groupe qu’il fonde, Tin Machine. En 1990 sortent des rééditions des albums de l’artiste.

En 1993 sort la bande originale de Buddha of Suburbia, sur laquelle se retrouvent Brian Eno et Mike Garson. 

L’album Outside sort en 1995 et marque le retour de David Bowie. La même année, Bowie interprète Andy Warhol dans le film Basquiat de Julian Schnabel et enchaîne avec une tournée mondiale. 

En 1997, Bowie prépare un nouvel album, Earthling, aux inspirations drum’n’bass. La même année, l’artiste est le premier à introduire son catalogue de titres en bourse.

Après vingt ans de séparation, Bowie et Visconti se retrouvent pour deux albums, Heathen en 2001 et Reality en 2003. Victime d’un accident vasculaire lors de la tournée qui suit la sortie de l’album, l’artiste est hospitalisé et ses apparitions se font rare.

Le 8 janvier 2013, jour de son 66ème anniversaire, Bowie surprend et publie le clip de Where Are We Know?. La sortie de l’album The Next Day, produit par Tony Visconti, est annoncée dans la même journée. 

Le groupe canadien Arcade Fire invite Bowie à collaborer avec lui pour son album Reflektor (2013). L’artiste posera sa voix sur la chanson-titre. 

En 2015, Bowie créé la comédie musicale Lazarus qui est inspirée du film dans lequel il tenait le rôle titre, L’homme qui venait d’ailleurs.

Le 8 janvier 2016, jour de son 69ème anniversaire paraît Blackstar, le vingt-cinquième album de Bowie. Deux jours plus tard, sa famille annonce son décès des suites d’un cancer. 

Discographie

Actualités