Beck

Beck

Beck est un auteur-compositeur et interprète américain de rock indépendant.

De son premier album Mellow Gold (1994) jusqu’au dernier prévu courant 2015, Beck a su prouver qu’il est un artiste multi-tâches, connu et reconnu pour son éclectisme. Le musicien caméléon dépasse la seule sphère musicale du rock pour tendre vers la pop, le folk, le hip-hop, la musique country, le blues, la funk, le jazz ou encore la musique latine… Bref, la rencontre entre différents gênes musicaux qui fait de sa musique une oeuvre singulière.

Jeunesse

Beck, de son vrai nom Bek David Campbell, naît en 1970 à Los Angeles dans un univers propice à la création musicale et artistique. Son père, David Campbell, était chef d’orchestre et sa mère, Bibbe Hansen, danseuse du Velvet Underground et amie proche d’Andy Warhol. Beck quitte le secondaire à sa dixième année pour voyager et se réfugie chez son grand père paternel, acteur du mouvement artistique Fluxus. En 1989, Beck rejoint le mouvement underground anti-folk à New York et revendique la fusion entre l’esthétique de la musique punk rock et la musique folk américaine.

Loser (1993)

De retour à Los Angeles au début des années 90, il fait la rencontre du producteur hip-hop Karl Stevenson et collaborent ensemble à la sortie d’un premier vinyle, Loser, diffusé en 1993 en 500 exemplaires. Adepte du do-it-yourself, Beck choisit le label Greffen Records qui lui permet de se produire des albums sur des réseaux de distribution indépendants, loin des grands majors.

Mellow Gold (1994)

La carrière musicale de Beck débute en 1994 avec la sortie d’un premier album, Mellow Gold, sur lequel figure le titre MTV Makes Me Wanna Smoke Crack qui révèle l’artiste au près du public. Le premier vrai succès commercial de Beck restera le tire Loser, mélange de styles empruntés du rap, de la funk et du blues.

Disques indépendants

En 1994, Beck délivre trois albums produits par trois labels indépendants distincts : A Western Harvest Field By Moonligh, Stereopathic Soulmanure et One Foot In The Grave, un retour aux racines de la folk acoustique. En 1996, Johnny Cash reprend le titre Rowboat, morceau country qui figure sur le deuxième album de Beck. En dépit d’une création musicale florissante, Beck est souvent réduit à son premier succès commercial.

Odelay (1996)

Le spectre de Loser se dissipe peu à peu à la sortie du second album de Beck, Odelay, salué par la critique. Deuxième album produit par Greffen Records, les morceaux Where It’s Art, Devil’s Haircut, Jack-Ass, et The New Pollution font parler d’eux. L’album est récompensé à deux reprises disque de platine et remporte deux titres aux Grammy Awards, l’un dans la catégorie « Best Male Rock Vocal » et l’autre dans la catégorie « Best Alternative Music Performance ».

Volte-face

A partir de 1997, Beck vogue vers d’autres contrées musicales lorsqu’il est sollicité pour la réalisation de la bande originale du film Une vie moins ordinaire. En 2001, il réitère l’expérience en élaborant la BO du film événement Moulin Rouge pour laquelle il propose une reprise originale de Diamond Dogs, un des tubes de David Bowie. Quelques années plus tard, il signe de sa patte certains titres de la BO de Eternal Sunshine Of The Spotless Mind.

Retour turbesque

A partir de 2002, la production beckienne va bon train : Sea Change (2002), Guero (2005), The Information (2006), Modern Guilt (2008), Morning Phase (2014). Pour The Information, Beck déclare : « Je voulais retrouver l’esprit foutoir de mes débuts« . Retour en folk pour Morning Phase en 2014 récompensé du titre de meilleur album de l’année et meilleur album rock au Grammy Awards. Pour cet album, Beck s’inspire de l’histoire musicale de la Californie, particulièrement du répertoire des Byrds, de Gram Persons et de Neil Young dont les ballades, les orchestrations et harmonies vocales tendent à se ressembler par moment. À l’été 2014 sort un nouveau disque, Beck Song Reader, pour lequel Beck passe le micro à de nombreux artistes (Jack White, Jack Black, Norah Jones, Sparks…). Album qui, à l’origine, avait été publié sous la forme d’un recueil de partition.

Nouvel album prévu courant 2015

Un an et demi après la parution de Morning Phase, Beck dévoile un nouveau single, Dreams, qui préfigure la sortie de son dixième album. Un morceau electro-rock-funk énergique et moderne, qui promet au prolifique artiste de 44 ans un avenir radieux.

Discographie

Actualités

Beck sur Twitter

Vidéos