Arctic Monkeys

Arctic Monkeys

Arctic Monkeys  : un groupe de rock anglais formé en 2002 par quatres jeunes hommes originaires de Sheffield en Angleterre.
Le groupe vient de sortir son cinquième album AM.

2005 : Quatre gamins de Sheffield déboulent sur les charts et font voler en éclat les records de vente des Beatles avec I Bet You Look Good on the Dancefloor. Depuis, avec leurs cinq albums, les Arctic Monkeys ont confirmé leur place dans l’histoire du rock.

Les Arctic Monkeys, c’est d’abord deux petits gars de Sheffield, Alex Turner et Jamie Cook qui commencent à répéter ensemble en 2001, après avoir reçu chacun une guitare pour Noël. Ils sont vite rejoints par deux amis, Andy Nicholson à la basse, et Matt Helders à la batterie.

Les Arctic Monkeys donnent leurs premiers concerts dans les environs de Sheffield en 2003, et distribuent gratuitement des démos faites maison aux premiers fans, qui se chargent de les faire circuler. Un fan créera leur page MySpace, et c’est ainsi que commence le bouche-à-oreille.

En 2005, un premier EP, Five Minutes with Arctic Monkeys, les amène à jouer sur les petites scènes de festivals britanniques, drainant un public de plus en plus important. Ils sont alors repérés par le label Domino.

Le premier single du groupe, I Bet You Look Good on the Dancefloor, est à leur image : un concentré d’énergie juvénile, de rock frénétique aux accents punk. Tous ces ingrédients propulsent le titre en première place des charts britanniques fin 2005. Leur premier album suit, Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not, et bat des records dans l’histoire du rock au Royaume-Uni : 360.000 exemplaires écoulés la première semaine, soit plus que les Beatles ! La couverture du Times du 30 janvier 2006 dira même « bigger than Beatles » Le deuxième single, When the Sun Comes Down, suit le même chemin.

Le groupe tourne en Europe et aux Etats-Unis. Le bassiste Nicholson quitte le groupe, accablé par le rythme effréné des tournées. C’est un autre gars de Sheffield, Nick O’Malley, qui assure sa relève, pour devenir un membre permanent des Arctic Monkeys.

Un nouvel EP en 2006, Who the Fuck Are Arctic Monkeys? présente déjà de nouvelles chansons. La critique parle d’un début de maturité. Nouvelle consécration, le groupe remporte cette année-là le Mercury Prize et le Brit Award de la Révélation britannique, puis en 2007 celui du Meilleur groupe et du Meilleur Album.

Brianstorm est le single qui annonce la sortie d’un nouvel album, Favourite Worst Nightmare, qui se classe en tête des ventes en Angleterre.

En parallèle, Turner s’investit avec Miles Kane des Rascals dans un nouveau projet, The Last Shadow Puppets, qui sortira The Age of Understatement en mai 2008.

Après une pause nécessaire et bien méritée, c’est resourcés et emplis d’une nouvelle énergie que les Arctic Monkeys commencent à travailler sur un nouvel album, celui de l’entrée dans l’âge adulte. Toujours aussi agité et frénétique, pourtant, car ce dernier disque est produit par un duo étonnant : James Ford (qui travaillera par la suite avec les Brooklyn que les Arctic Monkeys enregistrent Humbug, sorti en août 2009. Les tempos ralentissent, l’énergie est plus rock, moins bondissante, à l’image du single Cornerstone… les gamins de Sheffield y gagnent encore en crédibilité sur la scène rock britannique.

(Source : Biographie des Arctic Monkeys)

Discographie

Actualités

Arctic Monkeys sur Twitter

Vidéos