Alice Cooper se présente à l’élection présidentielle américaine

Publié le 23 août 2016 à 10:44
Mathieu David Par Mathieu David
Rédacteur

alice cooperUn nouveau candidat rock n’roll qui ne manque pas d’humour.

« Un homme troublé pour une époque troublée », tel est le slogan qu’on peut lire lorsqu’on visite le site officiel de la campagne d’Alice Cooper. Du haut de ses 68 ans et de ses 53 ans de carrière au service du rock, Vincent Damon Furnier (son nom civil) en a surpris plus d’un en se présentant à l’élection présidentielle américaine, faisant ainsi concurrence à Hilary Clinton et Donald Trump.

Le programme de la rockstar ne manque pas d’humour : il parle de « Ramener Brian Johnson dans AC/DC », d’ajouter « Lemmy Kilmister au Mont Rushmore » (sur lequel sont sculptés les visages des présidents George Washington, de Thomas Jefferson, de Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln), ou d’« interdire les selfies, sauf lors de la Fête Nationale des Selfies ». On peut aussi y lire des références aux paroles de ses chansons avec « No more pencils, no more books » (School’s Out) ou « Ban on talking during movie theaters » (The Little Things).

Actuellement en tournée aux États-Unis, Alice Cooper s’est amusé à parodier sur scène le débat présidentiel des deux candidats favoris au cours du bien-nommé Elected :