Adele, Cage The Elephant et Bowie triomphent aux Grammy Awards

Publié le 13 février 2017 à 9:36
Angèle Chatelier Par Angèle Chatelier
Journaliste

Les plus insomniaques d’entres nous ont pu visionner dans la nuit du 12 au 13 février la 59ème cérémonie des Grammy Awards, l’une des distinctions américaines les plus prestigieuses en musique. Adele, Cage The Elephant et David Bowie, à titre posthume, ont triomphé. Le groupe de metal français Gojira était lui aussi nommé dans les catégories « meilleur album rock » et « meilleure prestation metal ».

Adèle aux Grammy Awards, le 12 février 2017 – M.SAYLES/AP/SIPA

Une nuit haute en couleurs. Les Grammy Awards – qui récompense chaque année aux Etats-Unis les meilleurs artistes musicaux – se sont déroulés dans la nuit du 12 au 13 février 2017. Une cérémonie animée et émouvante, notamment avec la distinction à titre posthume de David Bowie, et la prestation scénique de Beyoncé.

La chanteuse Adele a triomphé : l’interprète de Hello a reçu cinq prix dont ceux de la « meilleure chanson de l’année » et du « meilleur album de l’année » pour son opus 25. Grand moment lorsque, sur scène pour recevoir son prix, Adele a chaleureusement rendu hommage à Beyoncé : « Merci, mais je ne peux pas accepter cette récompense. Beyoncé est l’artiste de ma vie, et ton album Lemonade est monumental. Tu es notre lumière. Ce que tu fais ressentir à mes amis, et à mes amis noirs, tu leur donnes la force de revendiquer leurs droits. Je t’aime et je t’aimerai toujours ». De son côté, celle qui est revenue cette année avec cet album et le single Sorry a proposé une nouvelle performance scénique, forme de ode à la maternité, pour la jeune femme qui est enceinte de jumeaux.

Une soirée politique

Cette 59ème cérémonie des Grammy Awards est aussi la première sous la présidence de Donald Trump. « Résistez, résistez ! » a hurlé le groupe de rap A Tribe Called Quest, faisant, entre autre, référence au mur que souhaite construire le 45ème président américain entre les Etats-Unis et le Mexique. L’icône Jennifer Lopez a de son côté lancé : « C’est précisément le moment pour les artistes de se mettre au travail » sans précisément citer Donald Trump.

Le rock et le metal au coeur de la cérémonie

gojira

Si le Français Jean-Michel Jarre était nommé pour son album Electronica 1 : The Time Machine, le metal de notre pays a lui aussi été représenté avec Gojira. Le groupe, originaire de Ondres, était nommé dans les catégories « meilleure prestation metal » et « meilleur album rock de l’année ». Les interprètes de Silvera n’ont pas gagné de prix et ont laissé celui du meilleur album rock pour Cage The Elephant et leur opus Tell Me I’m Pretty – face à Blink 182, Panic! at the Disco et Weezer. La meilleure performance rock est revenue à Alabama Shakes et leur titre Don’t Wanna Fight.

L’improbable eu lieu aussi : Lady Gaga et Metallica réunis pour la même chanson. Les deux stars dans leurs domaines ont proposé une performance explosive de Moth Into Flame, extrait du dernier album de Metallica, Hardwired… to Self-Destruct.

Ed Sheeran – qui triomphe en ce moment avec son dernier album ÷ (divide)a interprété seul sur scène son titre Shape Of You.

 

A titre posthume, David Bowie a été récompensé pour son album Blackstar – sorti deux jours avant sa mort. La légende a reçu les Grammy du « meilleur album de musique alternative » et du « meilleur coffret ».